29) Le lion, gardien des portes et des domaines.

Un lion sur une porte


Lion provenant de Sardaigne. 

Avant d’entrer dans mon atelier, il faut faire un petit trajet. Passage de la rue au jardin par un petit chemin en dalles de ciment, à gauche et à droite des arbres et des arbustes, à gauche un jardin de galets blancs et à droite une ouverture de gazon. Un lilas surplombe les galets, cela sent si bon et les petites fleurs mauves tombantes font un tapis sur le blanc une fois par an. Des bambous répandent un doux son quand il y a un peu de vent. Avant les marches de l’escalier est inscrit un labyrinthe au sol. Après les marches il y a une porte, et un lion sur la porte, avec un heurtoir. C’est amusant : les étrangers utilisent la sonnette, les familiers le heurtoir

La sonnette est banale. Le lion non. Il vient d’une très ancienne quincaillerie à Bosa, en Sardaigne. Là-bas ils en ont encore tout un stock, qu’ils écoulent lentement… Beaucoup de gens mettent des lions à leur porte, c’est une ancienne habitude déjà ancrée dans la Rome antique. Mais ils ne savent plus toujours très bien pourquoi…

Bien sûr, le lion est un symbole solaire. Chez moi, quand la porte est ouverte, le visiteur découvre au verso de la porte un soleil, exactement à l’emplacement du lion côté recto.

Le lion est symbole de force, de puissance, de courage, parmi tant d’autres choses.

Il garde les domaines et les portes. Ce gardien nous vient, en tant que symbole, de l’Egypte antique à travers Rome. On le trouve un peu partout, sur les portes, les colonnes d’un parc ou les fontaines.


lion


Lion sur le portail de bronze de la cathédrale d’Aix-la-Chapelle. Il date du 8ème siècle après J-C et s’inspire du lion romain. Le heurtoir est perdu. 


Les lionnes chassent en groupe


Au contraire des autres félidés, le lion chasse en groupe (en particulier les lionnes) et indique que nous avons à vivre en communauté. Et nous avons chacun notre rôle à remplir dans cette communauté. Se grouper pour chasser permet d’abattre une proie beaucoup plus grande que soi. La communauté permet aussi une plus grande protection, une plus grande sécurité et une plus grande diversité : ainsi les lions peuvent réaliser de plus grandes choses que s’ils étaient seuls.


Le lion reproduit par paire.


En Egypte ancienne, le lion avertit qu’il faut faire le lien entre une série de phénomènes que l’on ne peut isoler les uns des autres. On ne peut isoler un lion d’un autre. Il est donc très souvent reproduit par deux. Souvenez-vous des explications à propos des profils des deux lions assis dos à dos (données à la fin de l'article sur Ariane). Je remets la reproduction ici.


lions

Horus dans l’éternel présent entre hier et demain, © Eric Itschert.

Ils sont l’évocation d’Hier et de Demain entre lesquels apparaît Horus dans l’éternelle jeunesse tel le soleil naissant de la montagne à l’horizon. Un lion regarde à l’est, l’autre à l’ouest. Car ils symbolisent également les horizons de l'Orient et de l'Occident.

Citons d'autres exemples de paires de lions en Egypte antique: ceux du trône en or de Toutankhamon, ou ceux d’un lit funéraire dans la tombe du même pharaon. Pharaon, comme Horus, est appelé à vivre éternellement, dans l’éternel présent.



Pharaon, comme Horus, est appelé à vivre éternellement, photos © Eric Itschert.

paire de lions



C’est aussi dans ce présent que nous devrions résider le plus souvent possible: ne pas tomber dans la nostalgie du passé ou d’actions manquées, ne pas bâtir un futur de châteaux en Espagne. Le passé n’est plus et le futur n’est pas encore. L’idéal est de vivre dans le présent en savourant chaque instant. Alors seulement on peut se diviniser, totalement libéré. Le Christ ne dit rien d’autre dans certaines de ses paraboles : prenons le cas de l’agriculteur qui se croit à l’abri dès qu’il a engrangé sa belle récolte, et dont la grange prend feu, ou celui des oiseaux qui ne sèment ni moissonnent alors qu’ils trouvent pourtant à manger… Sans parler des lis qui ne filent ni ne tissent, et sont pourtant vêtus de manière plus somptueuse que le roi Salomon.

Les lions protègent Horus du temps, il est devenu éternité. Cette vie dans le présent est d’autant plus valorisée qu’il y a conscience de la mort, c’est un paradoxe utile. Les bouddhistes ne pensent pas autrement à propos des hommes : à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par ni vivre le présent ni vivre le futur :

 « Beaucoup vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir, et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu. »


Revenons au lion sur la porte.




Lion sur la porte d’une demeure du « Quartier de la Croix Rousse », à Lyon. Photo © Eric Itschert


Revenons au lion sur la porte. Le lion, par son rugissement, donne un signal puissant à ses ennemis. Ceci est évoqué par le bruit du heurtoir qui est avertissement : il avertit le maître de maison qu’il y a de la visite, mais il avertit aussi le visiteur que ce dernier ne peut passer le seuil de la porte que s’il a de bonnes intentions.

L’anneau dans la gueule du lion avertit du lien qui existe entre le visiteur et le visité (confer anneau de mariage). Toute mauvaise action du visiteur se retournerait aussitôt contre lui-même, en raison de la force quasi magique du double lien lion-anneau et image-son créé par ce symbole. L’homme est lié à « l’autre », et toute mauvaise action envers l’autre réclamera tôt ou tard vengeance à celui qui l’aura perpétré ! Le chemin de la compassion (amour dans le sens bouddhiste du terme, libéré de toute connotation de « pitié » et désintéressé) est le seul qui puisse créer une humanité riche et libérée. 

C’est dommage que beaucoup de ceux qui voient un lion à une porte n’en connaissent plus ni le sens ni la portée…




Rome
Rome, lion sur porte.
Ici le heurtoir n'est plus un anneau tenu dans la gueule du lion, mais un U accroché aux joues de l'animal.


Rome, lion sur porte.



Commentaires

Articles les plus consultés